Le vieux sage et l’agent de l’empire

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Oeuvre de Mohamed Racim. DR.

Oeuvre de Mohamed Racim. DR.

Remercions Allah le Miséricordieux, Lumière sur lumière, pour le jour béni où le cheikh de la zaouïa el Hamlaouia de Oued Seguen, le sage cheikh Mohamed el Hadi el Hamlaoui, a refusé la visite de Chakib Khelil, se dressant contre l’ignominie de ce Khelil et de ceux qui sont derrière lui, tapis comme des hyènes dans l’ombre de la présidence, multipliant offrandes et richesses à celui qui est l’éminence grise de la loi des Hydrocarbures 2005. La zaouïa de Oued Seguen a sauvé l’honneur des zaouïas. Khelil s’est trompé d’adresse en voulant visiter ce haut-lieu de la résistance qui a soutenu la Révolution contre le colonialisme français. Il aurait du se contenter des casinos et autres lieux de débauche au Texas et au Maryland. Que faites-vous chez nous, Chakib Khelil, que venez-vous faire dans cette terre où nos ancêtres ont versé leur sang ? Je suis fier d’appartenir à la contrée qui a refusé dignement et fermement votre visite qui perturbe nos saints et nos martyrs. Sachez que les agitateurs et charlatans qui utilisent la religion à des fins politiques, nous les combattrons comme nous les avons combattus bien avant votre venue, lorsque le sang coulait à flots et que vous étiez planqué ailleurs, loin de notre tragédie et de nos larmes. Vous et votre clan avez saigné le pays, mais vous ne pourrez jamais toucher à notre histoire qu’il faut que vous relisiez pour savoir où vous mettez les pieds. La force qui vous a chassé, ce n’est pas celle des brutes dont vous faites partie ainsi que ceux qui vous commandent, mais c’est la force de la spiritualité que vous ne connaîtrez jamais. Nous sommes les braves Numides, nous sommes les Kutama, nous sommes les Almohades. Nous fûmes guerriers et érudits, alors que vous n’êtes qu’un pet de l’histoire. Pères bien-aimés, ancêtres vénérés, vous avez croisé le fer avec de nombreuses nations, royaumes et empires, qui régnaient par la brutalité. Vague après vague, les conquêtes ont été brisées et la terre que vous avez arrosée de votre sang est devenue algérienne. Nous sommes les légataires de cet héritage. Nous, les gardiens de la mémoire, nous résisterons, et nous sommes prêts à mourir pour préserver votre sommeil de justes. Je suis fier d’être né dans ce berceau de la résistance algérienne millénaire, d’être issu de cette terre insoumise, de m’être enivré de l’air de ses montagnes, d’avoir été caressé par le soleil de ma patrie, et en son nom, dans ma main la plume deviendra glaive. Ceux qui ne sont plus là et qui furent sont nos porteurs de lumière dans un monde de ténèbres. De leurs tombes et mausolées, ils rayonnent et nous montrent le chemin dans ce monde ténébreux, vénal et cupide, courant à sa perte, où les agents agitateurs de l’empire attaquent nos symboles et le sacré, après avoir pillé et volé nos richesses. Chakib Khelil agent de l’empire, affameur des peuples et des nations, médite bien le geste de ce sage cheikh. À la fin de votre vie, regardez-vous les uns et les autres et vous comprendrez le sens du mot trahison. Quant à nous, nous contemplerons le sourire de Ben M’hidi, la fierté de Jugurtha dressé sur son cheval, la dignité du brave cheikh de la zaouïa, et la sève de notre mère patrie nous envoûtera. À vous les comptes off shore, aux brutes le Brent, à nous l’histoire, l’honneur et la gloire. Vous croyez que vous pouvez tout corrompre et, tel le malin, vous semez el fitna et le chaos là où vous passez, mais chez nous ça ne marche pas. Bien d’autres avant vous ont voulu utiliser la religion à des fins politiques, ils se sont brisés comme la vague sur le rocher. Bien que les moyens de l’État vous soient accordés sans restriction, vous ne serez pas président, Chakib Khelil, et vous connaîtrez le jour où, après une longue agonie, abandonné de votre pléiade de gardes-du-corps et de flatteurs, sans voiture blindée, sans comptes en Suisse et sans carte American Express, nu dans un linceul sans poche, vous finirez au fond d’un trou noir, recouvert de terre.

Gloire à nos martyrs !

Mohsen Abdelmoumen

Published in Oximity, April 30, 2016: https://www.oximity.com/article/Le-vieux-sage-et-l-agent-de-l-empire-1

Publié dans Articles