Dr. Andrew Bacevich: « Depuis la fin de la guerre froide, les États-Unis ont utilisé leur armée témérairement et bêtement ».

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Dr. Andrew Bacevich. DR.

Dr. Andrew Bacevich. DR.

Mohsen Abdelmoumen : À votre avis, la crise en Syrie et en Irak n’est-elle pas la conséquence directe des interventions américaines en Irak de 1991 et 2003?

Dr. Andrew Bacevich : Il n’y a pas une cause unique à la crise, mais l’invasion américaine de l’Irak en 2003 a joué un rôle important en contribuant à briser ce pays.

Vous êtes opposé à l’interventionnisme US dans le monde, peut-on envisager une Amérique sans guerre impérialiste ?

Je ne suis pas un pacifiste et je ne suis pas opposé à toutes les utilisations de la force. Le problème est que depuis la fin de la guerre froide, les États-Unis ont utilisé leur armée témérairement et bêtement.

Dans vos livres très pertinents comme « The New American Militarism » , « How Americans are seduced by War » , « The long War » ou « America’s War for the Greater Middle East », votre constat est très critique envers les guerres US.Comment en êtes-vous arrivé à ces conclusions ?

J’ai essayé de regarder les faits sans préjugé et sans être influencé indûment par l’idéologie.

Ne pensez-vous pas qu’il existe un risque d’une guerre totale menée par les Etats-Unis contre la Russie et la Chine ?

Je pense que le risque est minime à l’heure actuelle. La guerre entre les grandes puissances, en particulier à l’ère des armes nucléaires, n’est dans l’intérêt de personne. Si les dirigeants gardent cela à l’esprit, nous pouvons éviter un tel cataclysme.

En cas d’élection d’Hillary Clinton, qui est soutenue par les néoconservateurs, la menace nucléaire ne sera-t-elle pas à l’ordre du jour ?

Non.

Que pensez-vous de la loi Jasta ? Les relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite sont-elles détériorées ? Et pourquoi maintenant, en 2016 ?

Je ne suis pas familier avec la loi Jasta.

Les USA ont-ils lâché les Saoudiens pour mieux se rapprocher de l’Iran, surtout après l’accord sur le nucléaire iranien ?

Les États-Unis n’ont pas « abandonné » les Saoudiens. Il est certain que les États-Unis ont irrité et même perturbé les dirigeants saoudiens en forgeant un accord qui met fin à l’isolement de l’Iran. Cependant, il est trop simple de dire que les États-Unis tentent de « se rapprocher de l’Iran ». Les pouvoirs qui ont négocié le JCPOA (ndlr : Joint Comprehensive Plan of Action = accord sur le nucléaire iranien) avec l’Iran donnent à ce pays une occasion de démontrer qu’il peut devenir un acteur responsable dans la politique internationale. La question essentielle est de voir ce que l’Iran fera avec cette opportunité.

Ne pensez-vous pas que Daesh-Isis va subir les conséquences des tensions entre les USA et l’Arabie saoudite ?

L’État islamique est voué à l’échec. Malheureusement, les facteurs qui ont donné naissance à ISIS persisteront.

Ne pensez-vous pas que George W. Bush et Tony Blair devraient être jugés pour les crimes qu’ils ont commis en Irak, ainsi que Nicolas Sarkozy et David Cameron pour leurs crimes en Libye ?

Aucun tribunal ne les a trouvés coupables, ce qui devra arriver tout d’abord.

En tant que colonel de l’armée américaine, pensez-vous qu’un militaire doit obéir aux ordres, même si ceux qui les donnent sont irresponsables, et que ces guerres sont immorales, illicites et imprudentes ?

Je ne suis plus un soldat, mais, non, je ne crois pas qu’un soldat soit obligé d’obéir à des ordres qui sont illégaux ou immoraux.

Comment expliquez-vous le soutien inconditionnel des Etats-Unis à Israël ?

Eh bien, il n’est pas inconditionnel.

Allez-vous soutenir un candidat dans cette élection 2016 ?

Oui, j’ai l’intention de voter.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est le Dr. Andrew Bacevich ?

Andrew J. Bacevich est Professeur de Relations internationales et d’Histoire à l’Université de Boston. Il a été diplômé de l’Académie militaire des États-Unis à West Point en 1969. Il a reçu son doctorat en histoire diplomatique américaine à l’Université de Princeton. Avant de rejoindre la faculté de l’Université de Boston, il a enseigné à West Point et à l’Université Johns Hopkins. Il a servi dans l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam. Plus tard, il a occupé des postes en Allemagne, aux États-Unis et dans le golfe Persique jusqu’à sa retraite avec le grade de colonel au début des années 1990.

Andrew Bacevich a été considéré comme « une voix critique persistante de l’occupation américaine en Irak, appelant le conflit une défaillance catastrophique ». En Mars 2007, il a décrit le soutien de George W. Bush pour ces « guerres préventives » comme « immoral, illicite et imprudent ».

Le Dr. Andrew Bacevich est l’auteur de America’s War for the Greater Middle East: A Military History, 2016 (La guerre de l’Amérique pour le Grand Moyen-Orient : Une Histoire militaire) ; Breach of Trust: How Americans Failed Their Soldiers and Their Country (Abus de confiance: comment les Américains ont négligé leurs soldats et leur pays) ;Washington Rules: America’s Path to Permanent War, 2010 (Les règles de Washington: le sentier de la guerre permanente de l’Amérique) ; The Limits of Power: The End of American Exceptionalism, 2008 (Les limites du Pouvoir: la fin de l’exceptionnalisme américain) ; The Long War: A New History of US National Security Policy since World War II, 2007 (La longue guerre : une nouvelle histoire de la politique de sécurité nationale américaine depuis la Seconde Guerre mondiale) ; The New American Militarism: How Americans Are Seduced by War, 2005 (Le nouveau militarisme américain : comment les Américains ont été séduits par la guerre) ;American Empire: The Realities and Consequences of U. S. Diplomacy, 2002 (L’empire américain : les réalités et les conséquences de la diplomatie américaine). Parmi ses essais : The battle for truth over Saudi Arabia’s Role in 9/11, 2016 (La bataille pour la vérité sur le rôle de l’Arabie Saoudite le 9/11) ; How we became Israel : peace means dominion for Netanyahu—and now for us, 2012(Comment nous sommes devenus Israël : la paix signifie la domination de Netanyahu et maintenant pour nous). Ses essais et critiques ont paru dans une variété de publications d’intérêt scientifique et général, y compris The Wilson Quarterly,The National Interest, Foreign Affairs, Foreign Policy, The Nation, etThe New Republic. Ses éditoriaux ont été publiés dans le New York Times,Washington Post, Wall Street Journal, Financial Times, Boston Globe, et le Los Angeles Times, parmi d’autres journaux. Il est également le rédacteur en chef d’un ouvrage intitulé The Short American Century: A Postmortem, qui a été publié en 2012.

En 2004, le Dr Bacevich a été lauréat du Berlin Prize Fellow à l’Académie américaine à Berlin. Il a également obtenu une bourse à l’école H. Nitze Paul des Hautes Études internationales, à l’école du gouvernement John F. Kennedy, et au Conseil des Relations étrangères.

Published in English American Herald Tribune, October 13, 2016:  http://ahtribune.com/us/1260-andrew-bacevich.html

In Oximity: https://www.oximity.com/article/Dr.-Andrew-Bacevich-Depuis-la-fin-de-l-2

In Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.141016.htm

Publié dans Interviews