Dmitry Orlov : « Trump est un électron libre »

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Dmitry Orlov. DR.

Dmitry Orlov. DR.

Mohsen Abdelmoumen : Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à rédiger votre manifeste « The New Age of Sail » (la nouvelle ère de la navigation) ?

Dmitry Orlov : J’avais la conscience que monter à bord d’un bateau et naviguer au loin serait une énorme amélioration par rapport au style de vie métro-boulot-dodo typique que j’avais avant, et cela s’est avéré correct. J’ai aussi fait des recherches sur le type de bateau qui fonctionnerait le mieux, et cela a été correct aussi. Je voulais partager mes idées avec les autres et les inspirer à faire de même.

Depuis quelques années, on évoque de plus en plus les réfugiés climatiques. Selon vous, sommes-nous au début de l’extinction de la vie sur terre ?

Leur extinction n’est pas observable par ceux qui s’éteignent, parce qu’ils sont déjà éteints. Par conséquent, il s’agit d’une discussion d’imagination, pas de fait.

Dans vos livres « Reinventing collapse : The Soviet Experience and American prospects » (Réinventer l’effondrement : l’expérience soviétique et les perspectives américaines) et « The Five Stages of Collapse » (Les cinq étapes de l’effondrement), l’effondrement est une fatalité. Pouvez-vous nous l’expliquer ?

Je ne vois pas comment une personne raisonnable peut prétendre que l’effondrement n’est pas inévitable. Un peu de recherche sur l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables, la croissance démographique et la dynamique de la consommation d’énergie et le rythme de la destruction de l’environnement est généralement suffisant pour comprendre cela. Je demande aux gens de faire leur propre recherche.

Dans votre article très commenté « The USSR was better prepared for collapse than the US » (L’Union soviétique était mieux préparée à l’effondrement que les USA), vous affirmez que l’URSS était mieux préparée à l’effondrement que les USA. Sur quels arguments avez-vous basé votre analyse ?

Sentiments mis à part, voici deux superpuissances du XXe siècle, qui voulaient plus ou moins les mêmes choses – des choses comme le progrès technologique, la croissance économique, le plein emploi et la domination mondiale – mais ils étaient en désaccord sur les méthodes. Et ils ont obtenu des résultats similaires – chacun avait un bon fonctionnement, intimidait la planète entière, et gardait l’autre dans la peur. Chacun a finalement fait faillite.

Beaucoup de problèmes qui ont coulé l’Union soviétique mettent aussi en danger les États-Unis, tels qu’un énorme, bien équipé, très coûteux appareil militaire, sans mission claire, bloqué dans la lutte contre les insurgés musulmans. Tels que les déficits énergétiques liés au pic de la production de pétrole. Tels qu’une balance commerciale persistante défavorable, résultant en une dette étrangère galopante. Ajoutez à cela une image délirante de soi, une idéologie inflexible et un système politique insensible.

Les détails de l’analyse, secteur par secteur, sont contenus dans ce lien : http://www2.energybulletin.net/node/23259

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi le thème de l’effondrement constitue le thème principal de tous vos travaux ?

Ce n’est pas le cas. J’ai fait ce que j’avais prévu de faire pour expliquer l’effondrement. Maintenant je suis juste un observateur de celui-ci, commentant ici et là quand cet effondrement se produit.

Comment expliquez-vous l’attitude d’Obama qui accuse la Russie d’avoir favorisé Trump au détriment de Clinton lors des dernières élections ? Peut-on lire cela comme la continuité de la Guerre Froide ou s’agit-il d’une russophobie très présente notamment chez les élites US ?

L’establishment du parti démocrate aux États-Unis a perdu sa voie, se privant du vote de la plupart de ses partisans et vendant son âme selon les désirs de George Soros. En conséquence, ils ont subi une défaite humiliante. Et à la suite de cette défaite, ils ont perdu leur esprit collectif. Ils sont à ce stade cliniquement fous.

L’élection de Donald Trump peut-elle avoir un impact positif pour les relations américano-russes ? Ne pensez-vous pas qu’Obama et ceux qui sont derrière lui ont préparé une crise avec la Russie en laissant un cadeau empoisonné à Trump ?

Trump est un électron libre, mais je soupçonne que les relations avec la Russie ne peuvent que s’améliorer à ce stade.

Cette crise avec la Russie qu’Obama a voulue à la fin de sa présidence n’est-elle pas orchestrée par les néocons, Soros, etc. ?

Oui, les néolibéraux et les néoconservateurs sont tous en train de tomber dans une défaite douloureuse et humiliante, et ils se débattent. Mais leur règne de terreur est terminé.

Vladimir Poutine a-t-il intérêt à donner un chèque en blanc à Donald Trump ou devrait-il rester vigilant face à la nouvelle administration US ?

Le travail de Poutine est de servir les intérêts du peuple russe. De bonnes relations avec les États-Unis servent ces intérêts. Toute notion de «donner un chèque en blanc» à qui que ce soit est, bien sûr, hors de question.

Vous avez alerté contre une catastrophe écologique. On voit aujourd’hui la banquise en train de fondre dans l’indifférence quasi générale. Assiste-t-on au dernier cycle avant l’effondrement de l’humanité ?

J’en doute.

Vous avez évoqué la fin de l’énergie fossile. Ne pensez-vous pas que la société de consommation capitaliste a empêché une vraie transition énergétique ?

Les hydrocarbures sont ce qu’il faut pour faire fonctionner une économie industrielle, le pétrole brut en particulier. Il reste beaucoup d’hydrocarbures, mais ces ressources restantes sont de faible qualité et diminuent l’énergie nette. La « transition énergétique » n’est pratiquement pas possible pour une industrie qui exploite du charbon, le gasoil et le gaz naturel en tant que matières premières de base.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Dmitry Orlov ?

Dmitry Orlov est un ingénieur et un auteur russo-américain. Il écrit sur des sujets liés au «déclin et à l’effondrement potentiel économique, écologique et politique aux États-Unis», ce qu’il a appelé une «crise permanente». Orlov estime que l’effondrement sera le résultat d’énormes budgets militaires, de déficits publics, d’un système politique instable et d’une baisse de la production pétrolière.

Orlov est né à Leningrad (maintenant Saint-Pétersbourg) et a déménagé aux États-Unis à l’âge de 12 ans. Il a une licence en génie informatique et une maîtrise en linguistique appliquée. Il a été le témoin oculaire de l’effondrement de l’Union soviétique au cours de plusieurs visites prolongées dans son pays natal entre la fin des années 1980 et le milieu des années 1990.

En 2005 et 2006, Dmitry Orlov a écrit un certain nombre d’articles comparant l’état d’alerte d’effondrement des États-Unis et de l’Union soviétique publiés dans des sites liés au pic pétrolier. En 2006, il a publié un manifeste en ligne intitulé «The New Age of Sail» (La nouvelle ère de la navigation). En 2007, lui et sa femme ont vendu leur appartement à Boston et ont acheté un voilier équipé de panneaux solaires et de six mois d’approvisionnement en propane, et capable de stocker une grande quantité d’aliments. Il l’appelle une «capsule de survie». Il utilise une bicyclette pour se déplacer à terre.

Il continue à écrire régulièrement dans son blog « Club Orlov »  http://cluborlov.blogspot.be/ et dans EnergyBulletin.Net.

Published in English in American Herald Tribune in January 18, 2017: http://ahtribune.com/us/1459-dmitry-orlov.html

In Oximity: https://www.oximity.com/article/Dmitry-Orlov-Trump-est-un-%C3%A9lectro-1

In Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.190117.htm

Publié dans Interviews