L’islamiste tunisien Rached Ghannouchi menace l’Algérie de terrorisme

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Rached Ghannouchi                                                                   Rached Ghannouchi. D. R.

Dans une interview accordée au journal italien Corriere Della Sera ce 29 juillet, Rached Ghannouchi a menacé de répandre le chaos dans tout le pourtour méditerranéen. Les pays visés sont l’Algérie et la Libye, ainsi que l’Italie et la France. Et bien sûr, en bon islamiste hypocrite, ce prophète du chaos demande en même temps l’intervention de l’Europe. A cette fin, il emploie des subterfuges tels que le chantage par la migration et les menaces de terrorisme. Ses propos sont d’une gravité extrême : «Si la démocratie n’est pas rétablie prochainement en Tunisie, nous allons rapidement sombrer dans le chaos.

Le terrorisme peut se développer, la déstabilisation poussera les gens à partir, de quelque manière que ce soit. Plus de 500 000 migrants tunisiens pourraient tenter de rejoindre les côtes italiennes en très peu de temps… Il est nécessaire que votre gouvernement, avec l’Europe, nous aide à restaurer la démocratie et notre souveraineté. Vous avez les outils pour le faire. Votre pression diplomatique sur le président Saïed et son entourage est nécessaire…» Il ajoute dans une vidéo : «Si la Tunisie ne retrouve pas la démocratie, elle sera menacée d’un chaos total qui affectera tous les pays de la Méditerranée tels que l’Algérie, la Libye. Je crois fermement que la Tunisie et le sud de l’Europe, l’Italie et la France, sont sur le même bateau et partagent le même destin.» Entendre le mot «démocratie» sortir de la bouche infecte de ce terroriste ne peut que provoquer de l’urticaire.

Ainsi donc, Rached Ghannouchi avoue sans être torturé que lui et son parti Ennahdha constituent un danger pour tout le bassin méditerranéen. Et comme, par hasard, dans sa menace de recourir au terrorisme, il exclut le Maroc. Tiens, tiens… Pourquoi ne suis-je pas étonné ? La déclaration de Ghannouchi est une véritable déclaration de guerre, et ce n’est pas la première fois qu’il menace l’Algérie de terrorisme, rappelons-nous qu’il a joué un grand rôle dans ce que nous avons vécu lors de la décennie noire. Rappelons-nous aussi la fameuse réunion des terroristes algériens à Tébessa dans les années 1980 à laquelle participait Rached Ghannouchi, ces mêmes terroristes qui ont ensuite fondé le FIS. Ce monstre a du sang algérien sur les mains et il ose encore aujourd’hui nous promettre chaos et terrorisme. Ce terroriste sanguinaire devrait rendre des comptes pour ses propos et moisir en prison. Il faut remettre ce criminel à sa place, mais encore une fois, il n’y a pas eu de réponse officielle algérienne. Nous n’avons eu non plus aucune réaction de la part des médias algériens, ni des partis politiques. Décidément, depuis le saccage des vingt ans de règne de la fratrie Bouteflika, l’Algérie vit un vrai désert politique.

Cette interview révèle les plans machiavéliques de Ghannouchi qui a répandu le sang dans toute la région en obéissant à un agenda impérialiste. Par conséquent, le fait qu’il cite l’Algérie devrait nous faire réfléchir, car cela confirme ce que nous avons toujours dit dans tous nos articles et nos interviews, à savoir que l’Algérie est une cible des Frères musulmans, éternels valets de l’empire, leur mouvement étant la matrice du terrorisme islamiste. Serait-ce le bras armé d’Ennahdha, cette fameuse organisation secrète dont personne ne parle, qui serait chargée de propager le chaos ? Et ce bras armé aurait-il des tentacules en Algérie ? En voyant que certains Algériens soutiennent ce criminel, comme le parti de Mokri, on est en droit de se poser la question suivante : n’est-il pas temps de dissoudre les partis islamistes qui nous prouvent une fois de plus, en étant les relais du grand calife Erdogan et du cheikh du terrorisme Ghannouchi, qu’ils sont un danger mortel pour l’Algérie ? L’activisme acharné de Mokri et ses liens historiques avec Ennahdha qui rêve d’un grand califat doit être combattu sans relâche, car les Frères musulmans représentent un danger qu’il faut traiter avec la fermeté la plus énergique.

Bien entendu, exclure le Maroc de cette menace en dit long sur le plan islamiste sur la rive sud de la Méditerranée. Aujourd’hui, l’Algérie est prise en tenailles entre les attaques incessantes du Makhzen marocain, comme on l’a vu avec le scandale Pegasus, et les islamistes d’Ennahdha. L’heure est donc très grave et il est plus qu’urgent de fonder un front patriotique qui défendra la nation algérienne face aux assauts de ses ennemis. Sachant que notre armée est visée par le Makhzen marocain et par Ennahdha de Ghannouchi, ainsi que par les plans mortels de l’empire, il faut plus que jamais se tenir aux côtés de notre armée et de nos services de renseignement. L’Algérie est intouchable et proférer des menaces à son encontre constitue une ligne rouge pour tous ceux qui s’aventurent, à l’image de ce Ghannouchi, à vouloir répandre le chaos chez nous. Nous lui répondons, comme nous l’avons fait au Makhzen, que l’Algérie est plus grande qu’eux tous et que si jamais une goutte de sang algérien coule, Rached Ghannouchi sera tenu pour responsable et il devra assumer, avec ses amis les Frères musulmans d’Algérie, toutes les conséquences de ses provocations. Il est temps de siffler la fin de la récréation. L’Algérie est forte par son armée et ses services de renseignement et gare à tous ceux qui se permettent de nous menacer !

Tous les patriotes algériens qu’ils soient dans l’armée et dans les services de renseignement, ou qu’ils soient de simples citoyens, doivent se mobiliser pour contrer les plans impérialistes dont le cheval de Troie n’est autre que la clique islamiste et les Frères musulmans liés à Ghannouchi.

Enfin, Rached Ghannouchi ne doit jamais oublier que l’Algérie a vaincu le terrorisme grâce au sacrifice des martyrs du devoir, ces braves que nous honorerons toujours. Quand l’Algérie combattait toute seule le terrorisme, certains cajolaient les criminels sanguinaires n’hésitant pas à inventer le «qui tue qui ?». Nous ne l’oublierons jamais. Il ne doit jamais oublier, non plus, que le peuple algérien sera toujours uni derrière son armée contre tous les plans impérialistes qui se trament contre notre pays. L’Algérie a vaincu le terrorisme et elle l’éradiquera définitivement. Elle sera la tombe du projet théocratique.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/07/31/le-dirigeant-islamiste-tunisien-rached-ghannouchi-menace-lalgerie-de-terrorisme/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :