Qu’est-ce qui fait courir le mercenaire du Makhzen Moncef Marzouki ?

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Le roi du maroc Mohamed VI en Tunisie: Diner et décorations | Directinfo

L'argent, l'intérêt, bien sûr. Car Moncef Marzouki se vend au plus offrant avec servilité et sans aucun état d'âme. Il y a bien longtemps que ce sinistre individu a perdu tout sens de l'honneur. L'a-t-il seulement déjà connu ? Nous en doutons. En effet, quel honneur peut-on revendiquer quand on sert d'autres intérêts que ceux de son pays ? Marzouki à toujours servi l'agenda de l'empire dans notre région dont les Frères musulmans sont le fer de lance. Et les maîtres de cet empire sont très inquiets du retour de l'Algérie sur la scène internationale ainsi que du recul de leurs alliés stratégiques les Frères musulmans qui, après avoir offert un hiver islamiste au monde arabe, connaissent à leur tour les rigueurs d'un hiver glacial. Le moment est propice pour que notre pays se saisise de l'opportunité d'enterrer définitivement le projet islamiste.

Celui qui occupait la présidence de la Tunisie était appelé "le tartour de Carthage" (le pantin de Carthage). Il est vrai qu'il n'a pas volé ce surnom, lui qui s'était allié à Ennahdha pour avoir une chance d'être élu en 2011 et qui n'était qu'un président fantoche puisque tous les postes régaliens du gouvernement avaient été octroyés aux islamistes. Marzouki a vendu à l'Occident une fausse image de démocrate alors qu'il n'a jamais été qu'un larbin des Frères musulmans et du Makhzen marocain, et un janissaire d'Erdogan et des Qataris. Une véritable prostituée de la politique !

Disparu des radars après ses déconvenues successives lors des dernières élections tunisiennes, le peuple tunisien n'en voulant plus, le voilà qui refait surface pour taper sur l'Algérie, chargé de mission par le Makhzen marocain qui l'a débauché depuis longtemps. Il est clair que ses attaques contre notre pays obéissent à un agenda bien précis concocté par d'autres que lui, mais en bon pantin, comme à son habitude, il répète la leçon apprise comme un perroquet. Il n'est qu'un larbin de plus à ajouter à la cohorte de cancrelats chargés de dénigrer l'Algérie qui, nous le savons, est la cible d'un plan de déstabilisation. Ce n'est pas pour rien que le général de corps d'armée Changriha, chef d'état-major, vient de faire ce 21 décembre une nouvelle déclaration appelant à la mobilisation en vue de "riposter et faire face à l’ensemble des campagnes médiatiques et des plans hostiles" à notre pays.

Après avoir déclaré que les Sahraouis sont les otages de l'Algérie à Tindouf, le sieur Marzouki s'est fendu d'une autre perfidie en prétendant que le prêt de 300 millions de dollars accordé par l'Algérie à la Tunisie s'inscrit dans l'affaire sahraouie, et que l'Algérie a acheté la Tunisie. Toute la planète sait pourtant que le dossier sahraoui est inscrit à l'ONU comme un dossier de décolonisation mais il n'y a rien à faire, la corruption et le mensonge sont les seules armes de ces pourris du Makhzen et de ses mercenaires. Marzouki qui a des liens très étroits avec le Makhzen marocain n'est qu'un exécutant de bas étage qui répète contre monnaie sonnante et trébuchante la propagande de ses maîtres adeptes de la diplomatie de la pédophilie de la mamounia. Bien entendu, ce petit cafard de Marzouki n'a pas dit un mot à propos des manifestations qui se déroulent au Maroc, parce que ce n'est pas inscrit dans le cahier de charges de cette marionnette du roi des des débauchés "prince des croyants".

Ces attaques successives du Makhzen marocain et de leur roi d'opérette ne font que renforcer notre conviction dans nos principes qui nous poussent, nous, Algériens, à soutenir les causes justes comme celle du peuple sahraoui qui obtiendra son indépendance malgré l'oppression et la torture que subissent les militants saharaouis qui luttent pour leur indépendance à l'image d'Aminatou Haidar, cette femme que le Makhzen opprime au vu et au su de toute la planète. Et nous aimerions lire des déclarations de la part des ONG des "droits de l'homme" dans le cas sahraoui car il s'agit de la dignité bafouée de tout un peuple !

Quant à ce Marzouki, nous lui répondons : Tartour un jour, Tartour toujours, Monsieur le Guignol, mais plus à Carthage, car le peuple tunisien n'a plus voulu de vous. Sachez que les peuples tunisien et algérien sont frères et que leur sang a été mélangé lors du massacre de Saquiet Sidi Youssef perpétré par les bombardements du colonialisme français. L'Algérie soutiendra toujours son voisin et vos coassements n'impressionnent pas plus les Algériens que les Tunisiens. Vous n'êtes personne. Continuez à vous vendre pour quelques sous si cela vous chante, vous n'êtes qu'un valet, et tout le monde le sait.

Et pour tous les laquais qui s'activent sur le net dans une guerre médiatique contre notre pays, mettez-vous dans le crâne que vos gesticulations n'auront aucun impact sur l'Algérie et sur l'amour viscéral que lui voue son peuple. L'Algérie est plus grande que vous tous !

Mohsen Abdelmoumen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :