Brahim Dekhinet, relais de Wassini Bouazza et du Makhzen marocain à l’APN

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Nous avons obtenu des informations sur le sieur Brahim Dekhinet qui avait été engagé pour travailler comme veilleur de nuit au Consulat Général d’Algérie à Bruxelles et qui dormait dans la cuisine du consulat jusqu’à ce qu’il devienne député du HMS de Makri au Parlement, représentant la communauté algérienne de la quatrième zone. Ce que nous ont révélé nos sources à son sujet démontre que son cas résume à lui seul les maux dont l’Algérie a souffert sous le régime corrompu de Bouteflika qui a piétiné les valeurs de notre pays. En effet, comment une personne dont le niveau intellectuel ne dépasse pas la quatrième année du primaire, qui a des difficultés à s’exprimer correctement et qui ne comprend pas l’ABC de la politique, deviendrait-elle milliardaire puis député si elle n’utilisait pas toutes les magouilles possibles et imaginables ?

Et donc Brahim Dekhinet vient au-devant de la scène avec des faits graves, notamment à travers la révélation de sa protection à Bruxelles du fils de Wassini Bouazza, l’ex-général destitué de son grade pour redevenir simple soldat et actuellement incarcéré en Algérie pour haute trahison. Bouazza a détruit la vie de tant de gens en Algérie. Il apparaît que le larbin Dekhinet s’occupait de Mano, le fils toxicomane du général Bouazza et le faisait loger dans l’un des quartiers de la commune de Saint Gilles. En contrepartie de ce service, il recevait les faveurs du général Bouazza, sous forme de logements en Algérie qu’il revendait ensuite en euros. Il recevait l’argent à Bruxelles et, d’après nos sources, toutes les vérifications peuvent être faites en consultant les procurations qu’il a effectuées auprès du Consulat Général à Bruxelles, pour preuves de ce que nous avançons. Nous avons ainsi appris qu’il possédait entre autres un lot de terrain à Ouargla, deux appartements à Sétif, un appartement à Constantine, et nous avons en notre possession une procuration pour deux logements à Oran. Ce n’est que la pointe de l’iceberg. D’après nos informations, il a vendu plus de huit résidences sociales ou participatives à travers les différentes wilayas d’Algérie. On découvre également qu’il possède plusieurs cartes d’identités qu’il utilise dans des willayas différentes, afin de bénéficier des logements sociaux dans ces wilayas, dont trois rien que pour la commune d’Alger, sans compter les autres sur le reste du territoire algérien. Et, cerise sur le gâteau, d’après nos sources, en plus de ses manœuvres frauduleuses qui sont multiples, Dekhinet est lié entre autres à différents trafics d’armes en Belgique.

Brahim Dekhinet connaît toute la famille de l’ex-général Bouazza car leur relation remonte à l’époque où celui-ci était colonel. A chaque fois que la femme de Bouazza venait à Bruxelles, c’était Dekhinet qui s’occupait de tout ce qui était logement et location de voiture, avec l’aide de l’une de ses connaissances de la ville de Gand, nommé Lies. Celui-ci louait une voiture dans une agence et la relouait ensuite à la femme de Bouazza, avec bénéfices bien entendu. Le député Dekhinet rendait de grands services à de nombreux fonctionnaires, mais sa relation avec Wassini Bouazza et sa famille était la plus intime. L’appartement d’un homme d’affaires de la commune d’Ixelles, appelé Hafid, était à la disposition du député, qui le mettait à son tour à la disposition du général Bouazza et de sa femme à chaque fois qu’ils venaient en Belgique. C’est lui qui s’occupe encore aujourd’hui de pourvoir aux besoins de la famille Bouazza lors de ses déplacements en Europe en général et en Belgique en particulier. Dekhinet recevait des appartements et des lots de terrain pour services rendus. Son salaire au Consulat s’élevait à 2500 euros par mois mais les biens qu’il a reçu de Bouazza en Algérie, bien entendu à l’aide de faux documents, multipliaient ses revenus au centuple. Nous avons déjà évoqué dans un précédent article le fait qu’il ait vendu au Makhzen marocain toute la base de données des Algériens résidant en Belgique qu’il a subtilisée au Consulat Général à Bruxelles.

Avec le temps, les contacts du député Dekhinet se sont intensifiés au point d’utiliser des documents consulaires pour envoyer des invitations aux citoyens en Algérie afin de leur faciliter l’obtention d’un visa. La plupart de ces visas étaient destinés aux femmes algériennes qui, à leur arrivée en Belgique, se retrouvaient face à de graves problèmes et la plupart d’entre elles échouaient dans des réseaux de prostitution en zone flamande. C’est la crainte du pouvoir et de l’influence de ce Dekhinet qui empêche ces femmes d’apporter leur témoignage pour montrer la façon dont ce député utilise les femmes d’Algérie dans des réseaux dangereux qui ont ruiné leur vie. Combien de vies ce scélérat de Dekhinet n’a-t-il pas brisées ? Brahim Dekhinet ose tout et nous avons aussi été informés qu’il s’est approché de toutes les femmes députées au Parlement algérien, ce qui pose question sachant que ce type est lié au Makhzen marocain et qu’il fournit de la chair fraîche aux réseaux de prostitution en Belgique.

Le parcours de Brahim Dekhinet est édifiant et mérite que la justice s’y intéresse de près. Ses activités sont multiples et très lucratives : pourvoyeur de femmes algériennes pour des réseaux de prostitution, donc traite d’êtres humains, fournisseur des bases de données de la diaspora algérienne en Belgique qu’il a vendues au Makhzen marocain, donc espionnage au profit de l’ennemi, manipulation des femmes à travers ses réseaux de prostitution pour salir des diplomates et des fonctionnaires, donc chantage, vendeur de passeports et de documents d’identité, donc corruption avérée dans le cadre d’un poste de représentation diplomatique, et enfin son implication dans le trafic d’armes en Belgique en fait en sus un trafiquant d’armes… Il y a d’ores et déjà matière à constituer un très gros dossier au pénal avec ce que l’on sait de la bassesse de ce triste sire qui ne recule devant aucune compromission pour s’enrichir. Et dire qu’un individu de cette espèce siège aujourd’hui à l’Assemblée populaire nationale de la République algérienne démocratique et populaire !

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/brahim_dekhinetwassini_bouazzamakhzen_marocain/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/brahim-dekhinet-relais-de-wassini-bouazza-et-du-makhzen-marocain-a-lapn/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :