Michael Parenti : « Toute victoire démocratique ou éveil qui survient, même infime, est un pas en avant ».

Publié le par Mohsen Abdelmoumen

Michael parenti.DR.

Michael parenti.DR.

Mohsen Abdelmoumen : Après la lecture de votre ouvrage percutant et très fort traitant de l’impérialisme, « The Face of Imperialism », on ressent la nécessité de relire « L’impérialisme, stade suprême du capitalisme » de Lénine, parce que votre livre y apporte une valeur ajoutée. Qu’en pensez-vous ?

Michael Parenti : C’est généreux de votre part de prétendre que mon travail ajoute de la valeur à celui de Lénine. J’ai lu son livre il ya quarante ans, je ne peux donc pas prétendre en être influencé directement. Mais nous pouvons certainement dire que mon livre établit quelques parallèles avec le sien, par exemple: en essayant de montrer le lien entre le capitalisme et l’impérialisme colonial, le rôle clé joué par les cartels, et comment les contradictions imposantes du capitalisme entraînent des impératifs brutaux.

Le capitalisme génère des crises multiples et l’on voit des guerres impérialistes partout dans le monde, comment expliquez-vous qu’il n’y ait pas un mouvement d’encadrement révolutionnaire pour en finir avec le grand capital ? A la place, on voit surtout des mouvements réformateurs qui veulent prolonger la durée de vie du capitalisme. Quel est votre avis à ce sujet ?

Les impérialistes bénéficient d’immenses ressources au sein des sociétés capitalistes et dans une grande partie du monde, y compris le contrôle des grands médias et le développement de cadres avancés et d’instruments de destruction, l’intimidation, la manipulation, et le contrôle social. Depuis le renversement de l’Union soviétique et des autres pays communistes, les mouvements révolutionnaires ont peu de chance de mobiliser des ressources suffisantes pour une révolte fructueuse. Maintenant que le capitalisme est en train de devenir mondial, il n’y a pas de mouvement de réforme qui tente de gagner la classe ouvrière avec des promesses d’une vie meilleure et la satisfaction des consommateurs. Il y a de plus en plus une organisation qui contrôle non pas par un processus de réforme, mais à travers un processus de duperie et de répression. Donc, nous avons plus de mensonges de Fox News Networks et d’autres pôles, plus de manipulation de l’ignorance des populations, et une police plus militarisée et meurtrière. Oui, en réponse nous avons besoin d’un pouvoir plus révolutionnaire, mais en plus nous avons besoin d’une mobilisation de masse plus révolutionnaire.

Peut-on parler d’une faillite des élites progressistes en vue de créer un changement ?

Les gens semblent être facilement abusés et désorientés par les tromperies et les manipulations des élites capitalistes. Nous avons vraiment besoin d’une organisation de parti qui puisse rassembler des cadres politiquement instruits qui puissent activer et diriger la population et soulever leur niveau de conscience politique. Nous faisons face à une classe dirigeante très intelligente qui sait distraire et manipuler le peuple.

Concernant l’actualité en Irak et de la montée de Daesh-IS, que pensez-vous de la déclaration de Sean Penn qui accuse ouvertement Dick Cheney et George W. Bush d’avoir créé L’Etat islamique ?

Non seulement les acteurs d’Hollywood, mais de nombreuses personnes politiquement conscientes ont noté que Cheney et Bush ont commis toutes sortes de crimes. Beaucoup d’entre nous ont fait remarquer que les moudjahidin, les Talibans, Al-Qaïda et d’autres groupes terroristes ont reçu des ressources et une aide de la part des terroristes mondiaux américains. La « guerre contre la terreur » est largement fabriquée par les impérialistes mondiaux pour effrayer la population et pour l’encourager à soutenir toute entreprise contre n’importe quel mouvement politique ou dirigeant qui ose prôner le nationalisme économique, contre tous ceux qui osent utiliser les terres, le travail, les marchés et les ressources naturelles de leur pays pour le développement et les besoins de leurs populations, comme Hugo Chavez au Venezuela et Kadhafi en Libye. Les actes commis par les dirigeants américains – escadrons de la mort, assassinats, mercenaires, interventions militaires musclées, « changements de régime », prises de contrôle des médias, élections truquées, et autres – équivalent à des crimes de guerre. L’État islamique n’est que le dernier des terrorismes antirévolutionnaires que les Etats-Unis ont propagé dans le monde entier. Cheney et Bush ont lancé une agression armée contre l’Irak à la face d’un monde en proie aux manifestations pour la paix, de Kyoto à Helsinki en passant par San Francisco. L’agression armée contre l’Irak était une violation flagrante du droit international, un crime pour lequel leurs auteurs n’ont pas été traduits en justice.

Que pensez-vous de l’hypocrisie des Occidentaux, avec à leur tête l’impérialisme US et ses alliés, qui prétendent combattre le terrorisme alors que dans les faits, celui-ci est un allié stratégique de l’Arabie saoudite, génératrice du terrorisme ?

Comme j’ai dit plus haut : tout en prêchant la paix et en dénonçant le terrorisme, les dirigeants américains sont parmi les promoteurs les plus astucieux d’actions terroristes et de stratégies pour renforcer la réaction et saper toutes les tentatives de réforme sociale.

L’impérialisme est le même alors que ses visages changent selon les pays, allant de Daesh-IS en Irak aux néo-nazis en Ukraine. Que pouvez-vous nous dire sur cette ligne de front impérialiste qui traverse la terre d’Ukraine en Irak ?

Cela nous montre que les intérêts capitalistes sont tout à fait prêts à utiliser des intérêts fascistes et des forces néo-nazies pour maintenir leur pouvoir de classe, prêchant l’ultra nationalisme et la gloire aux masses, tout en rendant le monde plus sûr pour les super riches. Les États-Unis mènent une agression en Europe de l’Est à travers le Moyen-Orient, pour le pétrole, l’hégémonie, et l’affaiblissement et le démembrement de pays comme la Yougoslavie, la Libye, l’Irak, la Syrie, et éventuellement la Russie.

Je remarque que vos écrits sont teintés d’une mélancolie qui me fait penser au désespoir générateur d’espoir de Gramsci. Pensez-vous que nous sommes dans un désespoir qui peut apporter des solutions, ou bien sommes-nous dans un désespoir qui nous mènera au chaos ?

J’essaie de ne pas désespérer. Je considère toute victoire démocratique ou éveil qui survient, même infime, comme un pas en avant.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Biographie :

Né à New York en 1933, Michael Parenti a obtenu son doctorat en Sciences politiques à l’Université de Yale. Il a enseigné dans plusieurs collèges et universités aux États-Unis et à l’étranger. Historien, politologue, conférencier et critique des médias, il a joué un rôle actif dans des luttes politiques et dans divers mouvements anti-guerre. Auteur primé et intellectuel internationalement connu, il a écrit de nombreux livres, traduits dans plusieurs langues dont l’arabe, le chinois, le français, l’allemand, l’italien, le portugais, le russe, l’espagnol, etc., et articles. Ses plus récents ouvrages sont : Le visage de l’impérialisme (The face of Imperialism-2011) ; En attendant Hier : Pages de la vie d’un gamin de la rue (Waiting for Yesterday : Pages from a Street Kid’s Life-2013) ; Tuer une nation : l’attaque sur la Yougoslavie (To kill a Nation : The Attack on Yugoslavia-2014) ; Pathologie du profit et autres indécences (Profit Pathology and Other indecencies-2015). Pour plus d’informations, voir son site personnel :www.michaelparenti.org.

Published in French in Oximity, April 26, 2015: https://www.oximity.com/article/Michael-Parenti-Toute-victoire-d%C3%A9-1

in Whatsupic: http://fr.whatsupic.com/sp%C3%A9ciale-monde/1430061179.html

in Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/interview.michael_parenti.260415.htm

in Algérie Résistance: https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2015/04/26/michael-parenti-toute-victoire-democratique-ou-eveil-qui-survient-meme-infime-est-un-pas-en-avant/​

Publié dans Interviews